agrandisseur Vivitar VI

Tout ce qui concerne l'agrandissement noir et blanc, les papiers et les produits

Répondre
michel72190
Messages : 9
Inscription : 19 juin 2018 20:34

agrandisseur Vivitar VI

Message par michel72190 » 05 déc. 2018 22:08

Bonsoir à tous
Depuis dimanche j'ai un Vivitar VI.Je découvre l'agrandisseur avec une tête couleur, et j'ai l'impression que la lampe manque de puissance.
J'ai comparé avec un autre agrandisseur N&B Krokus, et avec le même objectif il y a vraiment une différence de luminosité à la même ouverture.
Est ce que quelqu'un a déjà utilisé cet agrandisseur ( Vivitar)?Est ce qu'ily a un truc que je rate??

Avatar de l’utilisateur
Pierre-François
Administrateur
Messages : 1825
Inscription : 25 nov. 2007 11:30
Localisation : Arles
Contact :

Re: agrandisseur Vivitar VI

Message par Pierre-François » 05 déc. 2018 23:16

Ton Vivitar VI est sans doute comme la plupart des agrandisseurs à tête couleur, à lumière diffuse alors que e Krokus à ne lumière condensée et plus dure et plus contrastée. Il nécessite d'ailleurs l'adjonction d'un verre diffuseur. (voire l'article dans le site sur cet agrandisseur). La lumière du Viviar semble moins intense de ce fait et aussi sans doute car l'ampoule doit être aussi moins puissante.
Contrairement à ce qu'on pourrait penser, des temps d'exposition plus longs ne sont pas moins bons. Il est plus facile de faire des masquages sur une durée de 20 " que sur 5 secondes... les tirages seront sans doute moins contrastés et plus doux.

https://www.objectif-argentique.com/tag/agrandisseur/

michel72190
Messages : 9
Inscription : 19 juin 2018 20:34

Re: agrandisseur Vivitar VI

Message par michel72190 » 06 déc. 2018 08:14

merci pour l'info.C'est vrai que le temps d'exposition est carrément beaucoup plus long.Je vais quand même vérifier et nettoyer le tout..au cas ou.
Donc si je veux des tirages plus contrastés, je dois affiner avec les valeurs de filtres sur la tête couleur...?
J'ai vu également que la lampe d'origine est une" quartz halogen lamp" de 80w/19v.Est ce que si on la remplace par une autre halogène équivalente en puissance, cela peut influer sur la qualité de la lumière diffusée? ( a priori difficile de trouver la même référence de lampe)

Avatar de l’utilisateur
Pierre-François
Administrateur
Messages : 1825
Inscription : 25 nov. 2007 11:30
Localisation : Arles
Contact :

Re: agrandisseur Vivitar VI

Message par Pierre-François » 06 déc. 2018 12:15

Bonjour, pour varier le contraste il faut utiliser du papier multigrade (la majorité des papiers vendus le sont) et varier le filtrage grâce à la tête couleur. Avec un peu plus de temps devant moi, je te chercherai les valeurs de filtrages de cet agrandisseur pour t'aider.
Pour l'ampoule, c'est une halogène et il vaut mieux qu'elle soit dédiée à la projection. Sa lumière doit être le plus blanc possible.
Dans la mesure où la tension la puissance sont les mêmes cela doit convenir.
https://www.topbulb.com/ushio-1000336-j ... 0w-80w-19v par exemple

Avatar de l’utilisateur
romula
Messages : 181
Inscription : 26 févr. 2009 16:53
Localisation : Gatineau, QC, Canada

Re: agrandisseur Vivitar VI

Message par romula » 08 déc. 2018 15:28

Bonjour,

Je possède un Vivitar VI acheté neuf en 1979; j’ai la tête couleur et aussi le bloc de condensateur pour le 6x7. Contrairement à la plupart des agrandisseurs couleur, le Vivitar est à condensateur. En 35mm et en 6x6, on utilise les lentilles intégrées et une d’entre-elles est mobile, selon le format; pour le 6x7, il faut le bloc accessoire. Oui, la durée d’exposition est un peu longue mais c’est ainsi plus facile à moduler, surtout quand on veut retenir ou faire monter les valeurs.

Pour le contrôle du contraste, les filtres intégrés conviennent très bien. Le filtre cyan est toujours à zéro, on varie les jaune et magenta seuls ou en combinaison selon la formule de Kodak. Ce lien https://www.ilfordphoto.com/amfile/file ... ct_id/745/ est vers la notice des papiers multigrade d’Ilford. Les valeurs de filtres y sont indiquées dans deux tableaux; on se sert des valeurs Kodak. Personnellement, j’utilise les valeurs combinées, ce qui permet de ne pas avoir à varier la durée d’exposition. Je pratique aussi la double exposition: impression des valeurs sombres avec le magenta au maximum et des valeurs claires avec le jaune au maximum. J’ai ainsi un très grand contrôle sur le produit final.

J’ai maintenant dédié le Vivitar au 35mm quand je veux une image un peu plus “punchée”, mon agrandisseur principal étant un Saunders LPL 4500-II à tête couleur en lumière diffuse. Je travaille en 35mm, 6x7, 6x9 et en plan-film 4x5 avec mes deux chambres Shen Hao pliante et Cambo monorail.

michel72190
Messages : 9
Inscription : 19 juin 2018 20:34

Re: agrandisseur Vivitar VI

Message par michel72190 » 19 déc. 2018 14:01

Bonjour Romula
Merci pour ces infos.J'ai commencé a utilisé le Vivitar et je trouve que c'est du bon matériel.Je l'utilise pour tirer du 4.5 x6 avec un objectif Vivitar 75mm.Comment procèdes tu pour la double exposition? si le temps déterminé est de 30sec( simple exemple) tu exposes 15sec avec un filtre et 15 sec avec l'autre?

Avatar de l’utilisateur
romula
Messages : 181
Inscription : 26 févr. 2009 16:53
Localisation : Gatineau, QC, Canada

Re: agrandisseur Vivitar VI

Message par romula » 19 déc. 2018 16:45

Je commence par les ombres avec le filtre magenta au maximum, ce qui ne laisse passer que la lumière bleue (et le rouge mais sans effet sur le papier). Je trouve la durée d’exposition qui me permet de bien distinguer les détails dans les gris sombres et la texture dans les gris très sombres. En principe, certaines zones atteindront le noir total. Il faut parfois deux essais pour y arriver et rarement trois. Ensuite, avec le filtre jaune au maximum, ce qui ne laisse passer que le vert (et le rouge, toujours sans effet), j’expose une bande d’essai déjà exposée avec le temps déterminé à la première étape et je cherche la durée d’exposition qui me donnera du détail dans les gris clairs et de la texture dans les gris très clairs. Si je perds trop de détails dans les ombres profondes lors de cette deuxième exposition, je fais une nouvelle bande d’essai sous filtre magenta en coupant la durée d’exposition d’environ 15% puis je fais la seconde exposition sous filtre jaune.

Pour chacune des deux expositions, on utilise un seul filtre; avec la tête couleur, une molette est au maximum et les deux autres sont à zéro. Bien entendu, je peux faire monter ou retenir les valeurs (dodge and burn) lors de chacune des deux expositions. Ensuite, avec les deux durées d’exposition, je peux faire un premier tirage de l’image complète et s’il le faut, faire quelques ajustements. Parfois, je termine le travail avec un peu de réduction au ferricyanure de potassium.

Cette approche demande du temps mais convient bien aux images qui comportent une très large plage dynamique. J’ai appris les bases de cette approche dans l’excellent ouvrage de Philippe Bachelier: “Noir et blanc, de la prise de vue au tirage”.

Répondre