Kodak D76 - Pérénité de la chimie restant en sachet

Tout ce qui concerne la technique et les produits
Répondre
drahcoc
Messages : 2
Inscription : 26 janv. 2015 12:13

Kodak D76 - Pérénité de la chimie restant en sachet

Message par drahcoc » 26 janv. 2015 13:35

Bonjour à tous,
Peut-on utiliser de la chimie Kodak D76 (poudre qui reste dans un sachet 3,8L) qui à été ouvert il y a un an environ.
Précision le sachet était bien refermé.
Cordialement

Avatar de l’utilisateur
Pierre-François
Administrateur
Messages : 1830
Inscription : 25 nov. 2007 11:30
Localisation : Arles
Contact :

Re: Kodak D76 - Pérénité de la chimie restant en sachet

Message par Pierre-François » 26 janv. 2015 17:24

Mon avis perso, un sachet de révélateur neuf vaut moins cher qu'un film loupé par un révélateur éventé ou dilué approximativement.

Avatar de l’utilisateur
romula
Messages : 182
Inscription : 26 févr. 2009 16:53
Localisation : Gatineau, QC, Canada

Re: Kodak D76 - Pérénité de la chimie restant en sachet

Message par romula » 26 janv. 2015 21:02

Un possible problème avec les poudres en général est que ce ne sont pas toujours des substances pures; ce sont souvent des mélanges. Je m'explique:

Substance pure (par exemple): du chlorure de sodium (sel de cuisine) ou du ferricyanure de potassium (rouge de Prusse, pour le travail de réduction)
Mélange: deux ou plusieurs subtances pures mélangées ensemble et destinées à être dissoutes

Le D-76 est un mélange de métol, de sulfite anhydre de sodium, d'hydroquinone et de borax. Rien ne dit que la portion qui reste dans le sachet est exactement dans les mêmes proportions que celle déjà utilisée. Par contre, une fois la poudre dissoute dans l'eau, cette solution sera homogène. Pourquoi prendre un risque inutile avec la poudre?

drahcoc
Messages : 2
Inscription : 26 janv. 2015 12:13

Re: Kodak D76 - Pérénité de la chimie restant en sachet

Message par drahcoc » 27 janv. 2015 08:54

Merci pour vos précieux conseils que je vais appliquer dorénavant.
Ma commande de produit KODAK D76 (1L) est en cours.
Cordialement
Patrick

Répondre