HP5 retenue a 250ASA

Répondre
poppiecaillet
Messages : 14
Inscription : 17 févr. 2019 19:27

HP5 retenue a 250ASA

Message par poppiecaillet » 16 mars 2019 00:19

Bonsoir à tous,

Après diverses lectures (en anglais), il paraitrait que le la HP5 aurait une meilleure densité maximale si exposée a 250 ISO.

Pour le développement, il serait proposé D76 1+1 avec durée de développement 400 ASA - 10 à 15% de temps.

Qu'en pensez-vous ?

Avatar de l’utilisateur
Pierre-François
Administrateur
Messages : 1831
Inscription : 25 nov. 2007 11:30
Localisation : Arles
Contact :

Re: HP5 retenue a 250ASA

Message par Pierre-François » 16 mars 2019 08:29

Bonjour, effectivement, retenir un film consiste à le surexposer, en l'occurrence, ici de 3/4 d'IL. L'exposition étant plus forte, le négatif est plus dense. Le développement est ensuite diminué pour compenser.
Cela se rapproche du "photographier pour les ombres" pour exposer les basses lumières et "développer pour les hautes lumières", c'est à dire sous développer pour ne pas les faire noircir excessivement. En effet, ce qui n'est pas suffisamment exposé, ne sera jamais imprimé sur le négatif. Ensuite, il faut déterminer ses propres réglages selon le boitier ou la cellule utilisée.
Il y a une série de tests à faire soi-même: la recherche de "la sensibilité pratique" du film, qui nécessite l'exposition de plusieurs bobines d'un même film et des développements différents , et qui permet de déterminer la sensibilité réelle d'un film avec tel appareil photo. J'écrirai le processus dés que possible. Cela permet de procéder à ses propres réglages d'exposition et de développement.

Avatar de l’utilisateur
romula
Messages : 182
Inscription : 26 févr. 2009 16:53
Localisation : Gatineau, QC, Canada

Re: HP5 retenue a 250ASA

Message par romula » 17 mars 2019 16:15

Tout à fait d’accord avec l’explication de Pierre-François. C’est une approche que j’utilise pour mieux contrôler les grands écarts dynamiques, comme lors de la photo au grand soleil en mi-journée. Je me sers de la lecture spot et je fais plusieurs mesures. Je trouve la zone la plus sombre pour laquelle je veux préserver tous les détails et cette lecture « moins deux crans » détermine l’exposition; c’est la zone 3 du Zone System. Je mesure aussi la zone la plus claire pour laquelle je veux conserver une riche texture; c’est la zone 8. S’il y a plus de cinq crans d’écart, j’augmente l’exposition de +1/3 ou +2/3 et je coupe la durée du développement de 10 à 15%. Je n’ai pas essayé avec la HP5 mais avec la FP4 ou même la PanF, c’est du gâteau. Bien entendu, j’ai l’habitude de faire une bobine d’une traite, donc, dans les mêmes conditions d’éclairage.

Répondre