Comment utilise-t-on de la 3200 ISO ?

Répondre
ab
Messages : 18
Inscription : 29 août 2008 10:32

Comment utilise-t-on de la 3200 ISO ?

Message par ab » 09 oct. 2008 13:20

Tout est dans le titre.
J'ai acheté un T-Max 3200 ISO bradée parce que périmée... cà m'intrigue mais je ne sais pas trop quoi en faire...

Avatar de l’utilisateur
SylvainM
Modérateur
Messages : 893
Inscription : 05 sept. 2008 18:26
Localisation : Chuiche :o)
Contact :

Message par SylvainM » 09 oct. 2008 14:36

Ca s'utilise comme n'importe quel film... Avec les précautions d'usage pour avoir un bon résultat: ces films ont une sensibilité réelle entre 1000 et 1600 ISO, alors il est préférable de les poser à 1600. Mais tu peux parfaitement essayer à 3200, bien sûr!
La TMZ se développe très bien dans l'Xtol (probablement le meilleur révélo pour ce film), voire de l'ID11 (ou D76).

Avatar de l’utilisateur
Nonor
Modérateur
Messages : 1098
Inscription : 27 juil. 2008 18:36
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nonor » 09 oct. 2008 20:10

Sachant que ce genre de pellicule est parfaitement adapté à des situations difficiles comme le théâtre ou des scènes, monuments, etc. de nuit, sans pied. Le grain est bien sûr important, (c'est la plus haute sensibilité disponible en argentique), ayant testé la 1600 de Fuji en couleur, je n'ai pas été trop déçu car ce film est plus professionnel que la 800. En 3200, je ne sais pas, mais je pense que la qualité doit être là, de la même manière.

georgesh
Messages : 143
Inscription : 29 juin 2008 10:22

Message par georgesh » 09 oct. 2008 20:51

ca me paraît beaucoup, 3200 ISO
Quand je fais de la photo de nuit, dans la rue, en bénéficiant des éclairages de vitrines si je le peux, eten composant mes images avec les zones éclairées, je me débrouille avec de la kodak Tri-X à 800 ISO, et je déclenche au 1/8ème de seconde s' il le faut, mais souvent au 1/30ème de seconde.( toujours sans pied, c' est encombrant un pied...)
Avec une 3200, je gagnerais la possibilité, dans les mêmes conditions de luminosité, de pouvoir travailler avec deux diaphragmes de mieux... probablement au préjudice d' un grain plus présent.

Avatar de l’utilisateur
Nonor
Modérateur
Messages : 1098
Inscription : 27 juil. 2008 18:36
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nonor » 10 oct. 2008 19:59

Ce qui explique sans doute que le choix n'est pas démentiel dans cette catégorie, au vu du faible nombre de ventes... mais pour avoir utilisé de la 1600, ces très hautes sensibilités (enfin ça commence à paraître nul en numérique, mais passons...) sont utiles dans des conditions particulièrement difficiles : pendant un concert ou une pièce de théâtre, il est rare d'être au premier rang et de pouvoir photographier avec son 50mm (et même avec la place du photographe ce n'est pas facile pour cadrer en gros plan). Du coup, au téléobjectif, peu lumineux, souvent sans pied (manque de place et/ou besoin de discrétion), c'est un atout précieux.

Certaines personnes utilisent aussi le grain pour des raisons esthétiques (portrait, etc.). Il y a quelques exemples dans l'Atlas Pratique de la Photo, Édition Atlas ISBN 2895380090 (auteur : collectif, 258 pages papier glacé, couverture cartonnée, 15 euros) (je n'ai aucun lien publicitaire avec l'auteur :D )

Répondre