Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Tout ce qui concerne l'installation et l'équipement de votre laboratoire : petit matériel, agrandisseur, etc
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Pierre-François
Administrateur
Messages : 1831
Inscription : 25 nov. 2007 11:30
Localisation : Arles
Contact :

Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par Pierre-François » 30 juin 2009 12:46

Nous avons tous des astuces pour installer notre labo, un bricolage, un accessoire fait maison ou détourné de son usage premier pour l'utiliser au labo ou éviter l'achat d'un accessoire dédié onéreux.
Parageons nos trouvailles ici.

Avatar de l’utilisateur
iRoland
Messages : 278
Inscription : 23 août 2008 12:23
Localisation : Belgique

Re: Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par iRoland » 02 juil. 2009 07:55

Bon alors commençons.
Comme il fait sombre en chambre noire, l'oeil n'y voit pas aussi bien qu'en pleine lumière.
Alors il m'arrive souvent de mettre au mur près des cuvettes quelques photos bien tirées que je connais bien comme référence et pour pouvoir comparer les gris, les blancs et les noirs.

Image

Avatar de l’utilisateur
Nonor
Modérateur
Messages : 1098
Inscription : 27 juil. 2008 18:36
Localisation : Paris
Contact :

Re: Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par Nonor » 18 nov. 2009 00:04

Les passes-vues en verre pour moyen-format ne courent pas les rues, d'une, et de deux ne sont pas vraiment standardisés. Une solution est de faire couper deux morceaux de verre de la bonne taille au vitrier, que l'on place dans le passe-vue en-dessous et en-dessus du négatif.

Mais alors attention à l'épaisseur du verre ! selon les modèles, l'épaisseur limite ne doit pas être la même, mais par exemple sur le Durst M800 au-delà de 2mm (donc au total 2+2 =4mm de verre) le passe-vue ne se referme plus correctement.

Or en-deça de 3mm, le verre ne passe plus dans la machine du vitrier. Dommage car avec cette machine le vitrier peut couper les bords en biseau pour la fixation (dépend du système de fixation prévu dans le passe-vue toutefois), ainsi que faire un trou de la taille du négatif au milieu de la plaque de verre (pour ceux qui n'aiment pas les poussières liées au verre).

D'autre part, le vitrier n'a pas forcément de verre anti-newton (verre spécial pour éviter certaines aberrations liées au fait que le négatif est collé sur le verre. Ces aberrations apparaissent, d'après Odéon Photo, surtout dans le cas d'une tête noir et blanc), il faut lui demander.

Mais même avec 2mm, si le système de fixation est par pression (une petite plaque de métal vient se coller contre le bord de la plaque de verre), on obtient un passe-vue sinon souvent introuvable. (et en plus c'est pas cher)

Avatar de l’utilisateur
romula
Messages : 182
Inscription : 26 févr. 2009 16:53
Localisation : Gatineau, QC, Canada

Re: Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par romula » 18 nov. 2009 06:09

Au sujet des passe-vues en moyen format, j'utilise toujours un passe-vue ouvert dans mon Vivitar VI à la maison. À l'école de photo que je fréquente à temps partiel, j'utilise aussi des passe-vues ouverts dans les Beseler 4x5 et dans le LPL 4500.

Pour imprimer la bordure du négatif en noir, nous découpons dans du carton fort une fenêtre très légèrement plus grande que le négatif à tirer, quitte à fixer celui-ci à l'aide de ruban (masking tape) en sandwich entre deux cartons. Le tout est ensuite inséré dans l'agrandisseur pour tirage. Je n'ai jamais eu de problème de gondolage du négatif; j'utilise des pellicules Ilford en format 6x7.

Avatar de l’utilisateur
SylvainM
Modérateur
Messages : 893
Inscription : 05 sept. 2008 18:26
Localisation : Chuiche :o)
Contact :

Re: Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par SylvainM » 03 mars 2010 11:10

Petits trucs utiles quand on développe ses films.

J'ai fait tomber mon thermomètre!
Quand un thermomètre classique à alcool (à liquide bleu généralement) tombe ou est choqué (ce qui arrive assez souvent!), il casse rarement. En revanche le liquide se sépare dans le capillaire et il devient inutilisable!

Astuce: il faut faire monter le thermomètre le plus haut possible en température (sous l'eau du robinet par ex), mais prudemment, sans aller au bout du capillaire (sinon le thermomètre explose). Si une seule manoeuvre ne suffit pas, le plonger dans de l'eau froide et recommencer l'opération. Les "trous" dans le capillaire vont petit à petit diminuer puis disparaître. Et voilà :o)


Température des bains de traitement
Pas toujours facile d'avoir une chaîne de traitement homogène en température. Les produits (R/A/F) sont la plupart du temps à la même température, mais l'eau de rinçage, c'est moins évident!

Astuce: Il suffit de stocker l'eau en quantité suffisante, par exemple dans un bidon de 5l d'eau distillée. Ceci a un autre avantage: s'il est nécessaire de faire un bain marie (par ex. pour réchauffer les produits), on met également l'eau stockée et le tour est joué.
Remarque: si on manque d'eau pour le rinçage, on peut utiliser l'eau du robinet en faisant attention à la température, même si à cette étape le film est moins sensible à une légère variation.


Mon Xtol est-il encore bon?
L'Xtol étant commercialisé désormais uniquement en sachets pour préparer 5 litres, on est parfois ammenés à garder la solution stock plusieurs mois. Une méthode simple permet de vérifier la bonne conservation de l'Xtol avant de lui confier un film...

Astuce: prendre un petit morceau de papier photo RC (type Ilford MG IV par ex). Verser une petite goutte d'Xtol (pur) sur le papier et démarrer un chrono. Attendre 30s et verser une deuxième goutte à côté de la première. Attendre de nouveau 30s et rincer, puis fixer. Si l'Xtol est actif, on doit avoir sur le morceau de papier deux tâches, une gris très foncé et l'autre gris moyen, avec une tonalité chaude (donc brune). Tout ça se fait à la lumière ambiante et ne prend pas plus de 2 minutes!


Du mouillant pour le dernier bain...
Pas toujours simple ni bon marché de trouver le fameux mouillant favorisant le séchage sans trace...

Astuce:
Les liquides de rinçage des lave-vaisselle, s'ils n'ont pas d'additifs, constituent un excellent mouillant. 5 petites gouttes dans 1 litre d'eau distillée et c'est parfait! Préférer les marques "écologiques" comme Held ou Ecover...
Et par pitié bannir absolument le liquide vaisselle, qui est certes mouillant mais aussi bourré de détergents!!
La vérité attend. Seul le mensonge est pressé.

Avatar de l’utilisateur
SylvainM
Modérateur
Messages : 893
Inscription : 05 sept. 2008 18:26
Localisation : Chuiche :o)
Contact :

Re: Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par SylvainM » 03 mars 2010 11:13

Et pour le labo humide lors du tirage:


Comment tester un fixateur?
Ce petit truc permet de tester la validité de n'importe quel bain de fixateur prêt à l'emploi.

Astuce: Lorsqu'on développe un film, on coupe toujours l'amorce avant de bobiner: il faut conserver ces amorces, elles vont servir!
Plongez tout d'abord une amorce dans le fixateur neuf et chronométrez le temps nécessaire pour blanchir complètement l'amorce.
Par la suite: afin de savoir si votre bain de fixateur est encore bon, plongez une amorce de film dans ledit bain: tant que l'amorce est blanchie en moins de deux fois le temps initial, le fixateur est encore actif. Simple et pas cher!
Remarque: ce test permet aussi de déterminer le temps minimum de fixage (pour les films et les papiers): il est communément admis qu'en multipliant le temps de blanchiment de l'amorce par 2 on obtient un fixage "sécurisé".


Mes bacs sont tout noirs!
Bien souvent, à la longue, les bacs de traitement noircissent (surtout le bac révélo). Malgré de bons lavages, ça ne part pas, et on a beau frotter, c'est pareil...

Astuce: L'eau de Javel est notre amie! Il suffit de laisser un peu tremper de temps en temps et le tour est joué!
Attention: il faut ensuite bien rincer, avec une douche par exemple, afin de bien éliminer l'eau de Javel résiduelle. C'est inévitable, le noir reviendra. Autre astuce: plutôt que de dédier les bacs à des produits donnés, certains font tourner les bacs, notamment entre bain d'arrêt et révélo, afin d'éviter ce noir. Mais cela implique un lavage très soigné entre les séances...
La vérité attend. Seul le mensonge est pressé.

Avatar de l’utilisateur
benoit c
Modérateur
Messages : 725
Inscription : 10 juil. 2008 20:18
Localisation : grenoble
Contact :

Re: Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par benoit c » 21 mars 2010 15:53

Une méthode de classement des négas

Si la photo est une activité de maniaque, c'est peut être parce que tous ceux qui ne l'étaient pas assez ont arrêté. Je me trompe? :mrgreen: :lol:
Lorsque l'on a beaucoup de négatifs, il peut devenir vite fastidieux de retrouver celui que l'on cherche...
J'ai fini, après moult tâtonnements, par trouver un système de classement que je trouve assez satisfaisant.

A chaque développement, j'imprime une feuille toute prête (un bête fichier excel) sur lequel je vais pouvoir tout noter, du développement au tirage.
ça ressemble à ça (image écran du haut de la feuille)
Image 2.png
Image 2.png (38.02 Kio) Consulté 6340 fois
La partie haute me sert à garder la mémoire du développement. Les lignes numérotées en dessous sont là pour les notes de tirage.
Pour être honnête, certaines cases/colonnes sont rarement renseignées. C'est par exemple le cas des colonnes ouverture et vitesses (elles dépendent de la prise de vue, là c'est si je me souviens/si j'ai noté, et seulement lorsque la photo est intéressante). Il est également rare que je fasse le TER.
La case REF est celle qui me permet de référencer la pellicule et de la classer. 08014 est la 14ème pelloche 135 de l'année 2008. 09120022 la 22ème pelloche 120 de 2009, etc...
Dans une pochette plastique, je glisse le néga, cette fiche et la planche contact, et tout ça va se ranger dans un gros classeur. Evidemment la place par tirage est petite, mais je glisse souvent dans la pochette une petite feuille de carnet avec plus de notes, le dessin des masquages. On peut également y glisser le numéro de téléphone du passant qu'on a photographié et à qui on a promis un tirage, etc...
Pas beaucoup de boulot et un juste peu d'organisation (facile de remplir la fiche au développement pendant qu'on le fait, un poil plus contraignant au tirage), et je m'y retrouve, même quand c'est ancien.
des sténopés, des sténopés : http://spiralcamera.com
des photos, des photos : http://gris18.com
une asso, des stages argentiques à Grenoble : http://vue37.fr

Avatar de l’utilisateur
domelo
Messages : 81
Inscription : 10 janv. 2010 12:55
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Astuces {fil ouvert pour partager nos petits trucs}

Message par domelo » 21 mars 2010 19:03

moi, pour le tirage, j'ai un cahier d'écolier:
une double page par numéro de planche contact ( elles sont toutes numérotés du même chiffre que la pochette qui contient le film)
à chaque tirage je note: le no de la vue, le filtre et les éventuels masquages ou rajout de lumière.

exemple:
vue no 3
filtre 2.5

moins 1/4 de temps sur le visage
plus 1/3 de temps sur le ciel à filtre 1.5

de cette façon, je gagne un temps précieux en cas de retirage ( par exemple en grand format pour une expo)

Répondre