contre-jours sans soleil

Tout ce qui concerne l'emploi du posemètre, la prise de vue, l'exposition
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Nonor
Modérateur
Messages : 1098
Inscription : 27 juil. 2008 18:36
Localisation : Paris
Contact :

contre-jours sans soleil

Message par Nonor » 01 févr. 2009 20:24

Mieux vaut bien exposer à la prise de vue en cas de contre-jour, selon ce que l'on cherche. J'appelle dans la suite "premier plan" tout ce qui n'est pas le ciel.

D'une manière générale, on cherche soit à avoir un premier plan clair, soit un premier plan en ombres chinoises. Il suffit pour cela de faire la mesure d'exposition respectivement sur le premier plan ou sur le ciel.
Le ciel sera évidemment différent, il aura tendance à blanchir (surexposé) si l'on expose "correctement" le premier plan tandis que les ombres chinoises permettent d'avoir de la matière dans le ciel, notamment juste après le coucher du soleil ou juste avant le lever.

Un exemple, à Rillieux-la-Pape :

Image

Vous pouvez être surs que les conditions de développement et de tirage sont les mêmes puisque c'est du demi-format, confié au labo en précisant de bien tirer comme du 24*36 (donc deux photos par feuille 10*15). J'ai juste fermé plus le diaphragme pour la deuxième photo, d'ailleurs cela a rendu les herbes au premier plan nettes.


Pour le premier plan, les herbes de la première ne sont pas du meilleur effet. Mieux vaut privilégier un élément clair, qui réfléchit la lumière du ciel. Par exemple, ce jour-là, il y avait un peu de neige :

Image

Si l'on privilégie le ciel, il est intéressant d'y avoir un peu de matière, sur la photo plus haut en ombres chinoises, le ciel n'est pas hyper intéressant. Des nuages par exemple :

Image


Enfin, on peut être tenté d'exposer pour avoir à la fois de la matière dans le ciel et sur le premier plan. Avec un travail de masquage (au conditionnel car elle ne vaut pas non plus un agrandissement...), la photo suivante pourrait en être un bon exemple :

Image

Bon la photo a disparu mais l'idée c'est bien d'exposer "entre les deux", en exposant plutôt par rapport au sol (les parties surexposées, ici le ciel, gardent le détail, les parties sous-exposées moins, donc il faut éviter d'avoir le sol trop sombre, sinon même avec un masquage on n'en tirera rien. Il faut cependant éviter le ciel blanc irrécupérable). Un équilibre délicat.

Avatar de l’utilisateur
Pierre-François
Administrateur
Messages : 1831
Inscription : 25 nov. 2007 11:30
Localisation : Arles
Contact :

Message par Pierre-François » 01 févr. 2009 21:06

merci pour cette intéressante contribution qui mérite d'être mise en post-it pour demeurer sur le haut du panier! :P

Avatar de l’utilisateur
benoit c
Modérateur
Messages : 725
Inscription : 10 juil. 2008 20:18
Localisation : grenoble
Contact :

Message par benoit c » 02 févr. 2009 16:06

éternel problème en paysage par exemple, ou bien dans toutes les situations de lumière "dure"
des sténopés, des sténopés : http://spiralcamera.com
des photos, des photos : http://gris18.com
une asso, des stages argentiques à Grenoble : http://vue37.fr

Répondre