Lumière incidente

Tout ce qui concerne l'emploi du posemètre, la prise de vue, l'exposition
Répondre
Fravignon
Messages : 3
Inscription : 12 sept. 2008 16:52
Localisation : Avignon

Lumière incidente

Message par Fravignon » 02 nov. 2008 14:08

Bonjour,
Qu'est ce qu'on appelle "lumière incidente" et comment la prend t-on? peut-on la prendre avec un appareil photo?

georgesh
Messages : 143
Inscription : 29 juin 2008 10:22

Message par georgesh » 02 nov. 2008 16:38

Bonjour,

Un posemètre permet de faire 2 types de mesure de la lumière. La mesure de la lumière réfléchie et la mesure de la lumière incidente.

Avec un posemètre, pour mesurer la lumière incidente, on place devant la cellule du posemètre une calotte hémisphérique translucide, l' intégrateur. On se place où est le sujet , et on se tourne vers l' appareil photo. On dirige la cellule vers l' objectif de l' appareil, et non vers le sujet à photographier. On mesure donc la lumière que reçoit le sujet, et on ne tient pas compte de la surface du sujet. Or la surface du sujet peut réfléchir plus ou moins l' éclairage qu' il reçoit, selon la nature des matériaux qui le composent, selon sa couleur, sa matière, son volume.
Quand on mesure la lumière incidente, il faut donc corriger la valeur d' exposition obtenue pour tenir compte du sujet, c' est à dire de la prédominance des hautes lumières, des basses lumières, ou du choix d' une valeur d' exposition moyenne.

Forcément, vouloir mesurer la lumière incidente avec le posemètre intégré dans son boitier, oblige à tourner le dos au sujet pour faire la mesure, à conserver cette mesure, et à revenir se placer face au sujet.
Faut espérer que le sujet n' a pas envie de s' éloigner trop vite :lol:
La plupart des photographes qui souhaitent travailler à partir de la lumière incidente utilisent un posemètre indépendant.

Patrice
Messages : 102
Inscription : 26 oct. 2008 08:29
Localisation : N 48°33' E 01°39' (Eure & Loir)

Message par Patrice » 09 nov. 2008 11:22

Bonjour,

J'ai été durant quelques temps, quand j'étais jeune, (ça fait longtemps) l'assistant d'un artisan photographe professionnel.
Nous avons évidemment été appelés à faire les photos de mariage classiques et je peux vous dire qu'il n'est pas facile de mesurer la lumière, en plein soleil, à la sortie d'une église, avec le marié en costume de velour noir et la mariée en blanc !
La solution : la mesure en lumière incidente. Je me plaçait à la place des mariés, tourné vers le Hasselblad ou le Rolleiflex avec la Lunasix III équipée de son capuchon en plastique blanc.et nous mesurions ainsi. Je me souviens encore que la pellicule en noir et blanc était de l'Agfapan ISS 100 ASA (ISO), développée avec du "Promicrol" de May & Baker.
Tiré sur du papier baryté Ilford grade 1 ou 2 (monocontraste) avec un Durst 138 S, nous avons toujours obtenu de très beaux tirages !
Cela ne dispensait quand même pas de faire un minimum de masquage pour faire venir une légère texture dans la robe de la mariée ou de cacher légèrement les visage : (j'entends encore mon copain le photographe me dire "pas trop noires, les gueules !")

@+ et bon dimanche, Patrice
The best surprise is no surprise !

georgesh
Messages : 143
Inscription : 29 juin 2008 10:22

Message par georgesh » 09 nov. 2008 16:20

Très facile à comprendre, ton explication de la mesure de la lumière incidente. Elle devrait permetre à fravignon de faire le bon choix 8)

Avatar de l’utilisateur
Nonor
Modérateur
Messages : 1103
Inscription : 27 juil. 2008 18:36
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nonor » 10 nov. 2008 23:19

Quel est le champ de mesure de la lumière incidente par le posemètre? (dans le sens de la prise de vue, on voit bien sur quel champ est mesurée la lumière, mais dans l'autre sens, est-ce 180° ou moins? Comment être sûr que le soleil, par exemple zénithal, est mesuré à son juste effet?)

georgesh
Messages : 143
Inscription : 29 juin 2008 10:22

Message par georgesh » 11 nov. 2008 00:47

Quelque soit la direction vers laquelle le posemètre est dirigé, l' angle de champ ne change pas. il est calibré. Par exemple pour une Gossen Lunasix 3 , l' angle de champ est de 30°. Simplement, en lumière incidente, on ne vise pas le soleil, ou les ombres, on vise l' appareil photo, la plupart du temps, c' est en suivant une ligne horizontale.

Patrice
Messages : 102
Inscription : 26 oct. 2008 08:29
Localisation : N 48°33' E 01°39' (Eure & Loir)

Message par Patrice » 11 nov. 2008 11:06

Bonjour,

Le cache diffuseur en plastique blanc (une boule blanche) que l'on place devant le détecteur de la cellule rend l'angle de champ quasiment omnidirectionnel sur les 180° situés à l'avant.
On mesure la lumière reçue par le sujet, et non sa réflexion lumineuse.

A noter que la mesure en lumière incidente est très souvent utilisée en prise de vue cinématographique,

@+ Patrice
The best surprise is no surprise !

Patrice
Messages : 102
Inscription : 26 oct. 2008 08:29
Localisation : N 48°33' E 01°39' (Eure & Loir)

Message par Patrice » 11 nov. 2008 13:51

Nonor a écrit :Quel est le champ de mesure de la lumière incidente par le posemètre? (dans le sens de la prise de vue, on voit bien sur quel champ est mesurée la lumière, mais dans l'autre sens, est-ce 180° ou moins? Comment être sûr que le soleil, par exemple zénithal, est mesuré à son juste effet?)
Faire des photos de personnages avec un soleil au zénit oblige bien souvent à utiliser un flash d'appoint. C'est ici que l'obturateur central synchronisé au 1/500 ème et la pellicule pas trop sensible prennent tout leur sens.
On prends l'ouverture "f" donnée par le nombre guide du flash par rapport à la distance et on règle la vitesse pour "coller" à cette ouverture. Impossible à faire avec une 400 ISO en plein soleil, ou une synchro flash au 1/60 ème.

Imaginez un portrait avec un éclairage vertical au dessus de la tête : ça ferait une tronche de mec assis sur la chaise électrique ! (euh, pardon, la chaise de Belle Maman )

@+ Patrice
The best surprise is no surprise !

Avatar de l’utilisateur
Nonor
Modérateur
Messages : 1103
Inscription : 27 juil. 2008 18:36
Localisation : Paris
Contact :

Message par Nonor » 13 nov. 2008 12:52

Merci pour ces éclairages. (pardon...)

Donc, si je comprends bien, le champ est celui déterminé pour tel ou tel appareil de mesure, et l'on peut rajouter un diffuseur par-dessus pour mesurer la lumière à 180°, ce qui me paraît utile car si l'on n'a que 30° de champ et que l'on photographie depuis une zone sombre, alors que le soleil n'est pas dans le champ mesuré mais tape en plein sur le sujet, la mesure ne sera pas bonne.

Il y a sans doute plusieurs manières de faire, selon les situations?

Patrice
Messages : 102
Inscription : 26 oct. 2008 08:29
Localisation : N 48°33' E 01°39' (Eure & Loir)

Message par Patrice » 14 nov. 2008 19:39

Bonjour,

Perso, je n'ai jamais fait autrement que de faire coulisser la boule de diffusion et d'orienter la cellule vers l'appareil de prise de vue.
S'il y a d'autres méthodes de mesure de la lumière en mesure incidente, je ne les connais pas.

@+ Patrice
The best surprise is no surprise !

Répondre