Objectif photographie argentique photographie argentique photographie numérique

Leçon de tirage



1-LA DENSITE ET LE CONTRASTE


Nous allons, pour notre première leçon, suivre le tirage d'une scène de marché dans le village de Die dans la Drôme. Cette image, sans prétention provient d'une Kodak Plus X exposée à 125 iso lors des premiers essais de notre nouveau jouet, un Olympus 35 rc. Le négatif obtenu est correctement exposé, facile à tirer et donc idéal pour commencer.
Pour le débutant, ces deux notions sont souvent difficiles à différencier!
La densité est le degré de noircissement du tirage: plus elle sera élevée plus le tirage sera sombre et vice versa. Sur un même tirage, il y a naturellement des zones de densité différentes allant du blanc au noir, en passant par une gamme plus ou moins étendue de gris dont la densité augmente au fur et à mesure qu'ils se rapprochent du noir.
Le contraste est la différence de densité entre les zones les plus denses du négatif et celles les plus claires. Plus l'écart entre les zones les plus sombres et celles les moins denses est important plus le contraste est élevé. Inversement, elle est peu contrastée quand la gamme de gris qui sépare les densités extrêmes est importante et quand chaque densité de gris est peu différenciée des plus proches.
Ces définitions, tout le monde les connait plus ou moins. Mais dans la pratique, face à ses bandes d'essai ou ses tirages de lecture, il n'est pas toujours facile de faire la différence entre un tirage dense et un tirage contrasté. La première règle est qu'avant de juger du contraste, il faut impérativement déterminer une densité globale correcte pour notre tirage et donc le temps d'exposition général à appliquer.
Pour commencer nous allons utiliser une méthode conseillée par Ansel Adams, soit effectuer les bandes d'essai avec un contraste faible. Cela permet au débutant de mieux séparer la densité du contraste.

LES BANDES D'ESSAI

Pour rechercher le temps d'exposition, il nous faut faire des bandes d'essais à temps de poses différents.
Nous effectuerons nos essais sur un papier de faible contraste ou avec un filtrage 1 sur du multigrade.
Sur une feuille, nous avons exposé cinq bandes d'essai en démasquant à chaque fois une partie de l'image recouverte d'un carton. L'objectif de l'agrandisseur étant fermé à f:8, nous exposons la première bande à droite durant 2 secondes,puis découvert une autre portion de la feuille et de nouveau exposé durant deux secondes, etc.

bande d'essai
Nous avons utilisé pour cette bande d'essai une gradation de 1, soit un contrate doux. En effet, les détails apparaitront plus facilement et cela facilitera notre examen.
Nous pouvons déjà éliminer l'exposition de 2 secondes, les carreaux de la nappe n'apparaissent même pas!
A quatre secondes, il y a encore trés peu de matière même si on commence à voir l'image dans son ensemble. Quatre secondes seront donc insuffisantes.
A six secondes, la zone sous le parasol est bien exposée riche en détails, on distingue bien les détails dans la chevelure de la dame. On distingue parfaitement les détails sur le tissu blanc de sa robe. Mais le sol au soleil et la toile du parasol sont encore sans matière.
A première vue, à 8 secondes l'image semble correcte. Mais si nous observons bien, les détails commencent à disparaître dans l'obscurité. On distingue avec difficulté le quadrillage du pantalon, les pieds sombrent dans la pénombre. Seuls le sol et le parasol profitent un peu de l'augementation de la densité. A 10 secondes l'image est sans contexte trop dense sauf au niveau de la toile du parasol.
Nous retiendrons comme temps d'exposition pour une densité globale 6 secondes. Même si cette zône n'a que peu de noir et semble claire, c'est celle où le maximum de détails sont rendus. Nous allons faire tout d'abord un tirage de lecture sous un filtrage de contraste normal de gradation 2.

LE TIRAGE DE LECTURE

tirage

Seule la partie centrale à l'ombre est correctement exposée. La densité est bonne, les détails apparaissent et rien sur la photo n'est noyé dans le noir. Les hautes lumières seront traitées ultérieurement.
Du point de vue contraste, la photo est assez grise, il y a peu de noir vraiment franc. Les blancs sont gris. Le tirage est trop doux. Nous allons donc refaire le même tirage, avec le même temps d'exposition mais avec un contrate plus élevé, soit en gradation 3.

tirage

Avec un contraste plus dur, les noirs deviennent beaucoup plus francs et les blancs deviennent vraiment blancs. De plus l'image semble gagner en netteté: la séparation entre les zones de densités différentes est plus nettes, les lignes sont plus fines. L'image s'en trouve nettement améliorée.
En augmentant le contraste, nous avons réduit la plage des gris. Moins de gris, c'est moins de dégradé et une acutance plus importante.

En mettant côte à côte, les deux tirages de lecture, tirés avec le même temps d'expo mais avec deux grades différents vous ferez plus aisément la différence entre densité et contraste.

tirage
tirage

Notre temps de pose a été de six secondes pour les deux tirages de lecture. En les comparant avec les bandes d'essais, nous avons l'impression que ceux-ci ont une densité qui se rapprochent plus de l'essai à 8" que de celui à 6". Pourtant, nos tirages de lectures nous ont prouvés le contraire.
Nous voyons la différence entre un tirage dense dans un grade peu contrasté et notre tirage normalement dense et contrasté. Ils se ressemblent sans doute mais si nous avions tiré notre épreuve de lecture à 8 secondes, les saucissons entre autres auraient disparus dans les ténèbres!
Vous comprenez sans doute maintenant la nécessité de trouver le bon temps de pose en faisant abstaction dans un premier temps du contraste, en se basant uniquement sur les détails. Si nous avions recherché en priorité les premiers noirs, nous aurions sans doute choisi 8 secondes comme temps de pose et obtenu un tirage trop dense. Une fois ce principe compris, vous pourrez faire vos bandes d'essai en grade normal. Nous avons maintenant un tirage de lecture que nous exploiterons dans une prochaine leçon! à suivre!

Faire la différence entre la densité et le contraste est la clé de la réussite! Il faut d'abord rechercher le temps d'exposition qui précède la disparition du détail puis seulement de rechercher le contraste. Celui-ci ne se règle pas avec l'exposition mais avec le filtrage!